Acheter des likes pour sa page facebook : Le pour et le contre

Pour une entreprise affichant publiquement sa page Facebook, avoir le maximum de likes est vital. En plus d’augmenter la visibilité de vos posts, cela fournit plus de possibilités d’interaction et d’opportunités de publicité. Comme c’est le cas au sein de n’importe quel réseau social, plus vous avez de likes ou de followers, plus rapidement vous vous construisez une bonne réputation

Tout cela est bien beau. Mais comment avoir rapidement un maximum de likes ? Si vous avez actuellement 0 fans, devriez-vous acheter des likes ou en avoir en utilisant les techniques usuelles de référencement ?

achat de likes facebook caddie

Cet article va essayer d’explorer le pour et le contre de de l’achat de likes, en ne présentant que quelques arguments principaux de part et d’autres.

Acheter des Likes : Le pour

  1. Acheter des likes légitime votre page. Il est vraiment difficile d’avoir confiance en un produit ou un service dont la page ne présente que seulement 40 likes. Cependant, lorsque vous commencez juste, obtenir vos premiers 100 fans en quelques mois est incroyablement difficile, voire presque impossible. Puisque cela prend énormément de temps pour atteindre les objectifs minimum de fans et que dans la plupart des cas, l’on est à la recherche de résultats probants très rapidement, acheter des fans est bel et bien un raccourci pratique.
  2. Ce n’est pas cher. Acheter des likes facebook sur des sites comme Digitalikes Avec une dizaine d’euros, vous pouvez avoir une quantité non négligeable de likes, le même jour. Ce qui est très intéressant pour les campagnes à petit budget, au lieu d’investir dans les publicités et activités de référencement. Pour essayer une comparaison grossière : avec 10 euros vous pouvez avoir une centaine de fans, alors que dans une campagne normale vous aurez besoin de 03 fois cette mise, sans oublier le temps éventuel de travail.
  3. Vous pouvez obtenir de réels fans dans la foulée. Bien sûr, beaucoup de likes achetés n’éprouvent aucun intérêt pour votre page. Mais il est tout à fait possible d’obtenir des fans qui aiment vraiment votre page, et même de transformer des fans factices en fans réels au fil du temps.
  4. Acheter des likes, vous permet d’avoir suffisamment de temps de déployer une réelle campagne de web marketing, sans pour autant que cela affecte l’expansion du produit ou service. De façon plus claire, cela donne une marge de manœuvre plus grande pour asseoir le produit ou service dans les habitudes du consommateur, avec en sus, la possibilité de capitaliser les acquis en positionnement des achats de likes.
  5. Pour finir : c’est complètement légal d’acheter des likes. Même si cela parait douteux quand on pense vraiment, il n’y aucun délit ou infraction dans le fait d’acheter des likes. S’il devrait y avoir un interdit, c’est tout simplement sur le plan de la morale et de l’éthique

Acheter des Likes : Le contre

  1. La plupart de likes achetés ne se soucient pas en réalité de votre produit ou service. Il s’agit juste de personnes ou comptes qui sont rémunérés pour manifester leur likes sur votre page. Ces fans achetés ne participeront donc pas réellement à la vie de votre page.
  2. Cela peut empêcher de vrais fans de voir vos posts. En effet, un nombre important de fans crée forcément un goulot d’étranglement sur votre page, à cause de la forte activité qui s’y tient. Par conséquent, vous pouvez poster un contenu qui sera noyés dans le flot incessant des likes achetés, empêchant ainsi les fans réels de les voir.
  3. Votre crédibilité et celle de votre page peuvent être entachées. En effet, des commentaires incongrus de vos posts ou l’absence de participation de vos fans, feront que les utilisateurs réellement intéressés, ainsi qu’à la communauté web se rendront compte que vos likes sont achetés. Ceci vous discréditera, surtout que vous n’aurez pas respecté les engagements pris envers vos prospects et clients. Sans oublier le fait que vous passerez pour quelqu’un de peu fiable, pour un arnaqueur.
  4. Acheter des likes vous donne seulement une augmentation initiale, durant la période de souscription au service. C’est donc une solution qui donnent des résultats rapides mais de portée limitée dans le temps. Tôt ou tard, vous devrez mettre en œuvre une véritable politique de recherche de fans. En d’autres termes, vous repartirez à la case départ, c’est-à-dire à l’utilisation des techniques « normales ».
  5. S’un point de vue moral et éthique, Acheter des likes consiste dans les faits, à une pratique dolosive. En effet, on cherche une visibilité et on attire des fans réels, en leur faisant croire que le contenu de la page Facebook est suffisamment attrayant pour attirer un nombre important de personnes. Alors qu’en réalité, il n’en est rien.
  6. Par-dessus tout, sachez que les escroqueries sont bien trop communes dans la vente de fans ! a part quelques sites fiables, les fans que vous obtenez à l’achat ne sont pas des personnes réelles. Il s’agit soit de comptes factices, soit de résultats d’activités de robots web. Ce qui signifie qu’en réalité, vous n’achetez en aucun cas des fans, mais plutôt rien du tout. Il est donc impératif de choisir une enseigne digne de confiance pour vous fournir les fans que vous souhaitez acheter.

En Bref, personellement je déconseille l’achat de likes facebook si vous avez l’intention d’utiliser facebook pour engager vos fans. Si par contre vous etes une boutique en ligne ou une marque et avez simplement besoin d’afficher un grand nombre de fans, parcequ’en 2015 c’est plus ou moins obligatoire, et n;avez pas envie de dépenser des milliers d’euros, n’hésitez pas a faire appel a un site réputé. Je recommande les sites fan-boost.com, et digitalikes.com pour les avoir utilisé sans aucun probleme pour les personne ayant ce besoin particulier.

Google voudrait répondre a votre place sur les réseaux sociaux

La présence sur les réseaux sociaux est devenue un élément incontournable de la vie des individus et se place au cœur de la stratégie marketing des entreprises. Les récentes statistiques montrent les individus passent deux heures par jour en moyenne sur les réseaux sociaux dans le monde et 1h30 en France.

Etre présent sur Facebook, Twitter ou Pinterest, Snapchat et autres réseaux sociaux est donc consommateur de temps et d’énergie. Cela requiert également de la créativité pour se démarquer de la masse et atteindre sa cible, qu’il s’agisse d’amis, clients, prospects, etc. Comment rester poli, ne pas rater l’anniversaire de votre neveu, la naissance du fils de votre ami d’enfance, la promotion de votre ex collègue, comment faire vivre une page pour inciter les clients à la suivre ?

La réponse est simple : être présent sur le réseau 100%, 24h/24, 7 jours sur 7, en tenant compte des fuseaux horaires et des localisations.

Cette idée vous décourage ? Déjà, vous n’avez pas assez de temps pour répondre à vos amis, assurer le suivi de vos annonces, poster de nouvelles photos, mettre à jour votre statut, tweeter votre réaction sur le dernier débat en vogue ou rester contributeur majeur sur Linkedin.

Qu’à cela ne tienne…Le géant américain de l’internet a une solution à ce casse-tête. Fin 2013, Google a obtenu un brevet sur une technologie d’intelligence artificielle capable d’intégrer votre style d’écriture ! Le processus se base sur une analyse approfondie de votre manière de communiquer. Votre manière de répondre à une question, d’écrire et de signer vos SMS et autres courriers électroniques. Le but est de reproduire à l’identique les réponses que vous écririez vous même !

google-intelligence

Génial ou Effrayant ? Pour parfaitement remplir sa mission, c’est à dire écrire les réponses appropriées pour vous plaire et leurrer vos interlocuteurs, ce logiciel devra vous connaître par cœur. Le système requiert donc de scruter à la loupe toutes vos données personnelles, de passer au cribles vos réactions, d’intégrer les moindres particularités de votre identité et de consolider le tout. Google assure que les réponses automatisées pourront être amendées ou ne pas être envoyées du tout. Une action de plus de votre part qui permettrait au système d’affiner encore son aptitude à vous plagier !

Mais si vous pourrez choisir cette formule, il en sera de même pour vos interfaces. Ici, qui communique avec qui ?

Vouloir rester au top de son implication virtuelle sans jamais rater un événement important en ayant son secrétaire artificiel (« un nègre robotisé ») ou privilégier de vraies relations humaines, avec ses émotions et sa spontanéité en acceptant ses limites ? Cruel dilemme !

Sachez que ce n’est qu’une étape. Google a en effet déposé un autre brevet dénommé « procédés et systèmes pour le développement de la personnalité de robots » à la fin du premier trimestre 2015. L’idée est de transférer votre personnalité et vos comportements à un robot domestique, de votre vivant ou post mortem.

Google répondra à votre place sur les réseaux sociaux

La présence sur les réseaux sociaux est devenue un élément incontournable de la vie des individus et se place au cœur de la stratégie marketing des entreprises. Les récentes statistiques montrent les individus passent deux heures par jour en moyenne sur les réseaux sociaux dans le monde et 1h30 en France.

Etre présent sur Facebook, Twitter ou Pinterest, Snapchat et autres réseaux sociaux est donc consommateur de temps et d’énergie. Cela requiert également de la créativité pour se démarquer de la masse et atteindre sa cible, qu’il s’agisse d’amis, clients, prospects, etc. Comment rester poli, ne pas rater l’anniversaire de votre neveu, la naissance du fils de votre ami d’enfance, la promotion de votre ex collègue, comment faire vivre une page pour inciter les clients à la suivre ?

La réponse est simple : être présent sur le réseau 100%, 24h/24, 7 jours sur 7, en tenant compte des fuseaux horaires et des localisations.

Cette idée vous décourage ? Déjà, vous n’avez pas assez de temps pour répondre à vos amis, assurer le suivi de vos annonces, poster de nouvelles photos, mettre à jour votre statut, tweeter votre réaction sur le dernier débat en vogue ou rester contributeur majeur sur Linkedin.

Qu’à cela ne tienne…Le géant américain de l’internet a une solution à ce casse-tête. Fin 2013, Google a obtenu un brevet sur une technologie d’intelligence artificielle capable d’intégrer votre style d’écriture ! Le processus se base sur une analyse approfondie de votre manière de communiquer. Votre manière de répondre à une question, d’écrire et de signer vos SMS et autres courriers électroniques. Le but est de reproduire à l’identique les réponses que vous écririez vous même !

Génial ou Effrayant ? Pour parfaitement remplir sa mission, c’est à dire écrire les réponses appropriées pour vous plaire et leurrer vos interlocuteurs, ce logiciel devra vous connaître par cœur. Le système requiert donc de scruter à la loupe toutes vos données personnelles, de passer au cribles vos réactions, d’intégrer les moindres particularités de votre identité et de consolider le tout. Google assure que les réponses automatisées pourront être amendées ou ne pas être envoyées du tout. Une action de plus de votre part qui permettrait au système d’affiner encore son aptitude à vous plagier !

Mais si vous pourrez choisir cette formule, il en sera de même pour vos interfaces. Ici, qui communique avec qui ?

Vouloir rester au top de son implication virtuelle sans jamais rater un événement important en ayant son secrétaire artificiel (« un nègre robotisé ») ou privilégier de vraies relations humaines, avec ses émotions et sa spontanéité en acceptant ses limites ? Cruel dilemme !

Sachez que ce n’est qu’une étape. Google a en effet déposé un autre brevet dénommé « procédés et systèmes pour le développement de la personnalité de robots » à la fin du premier trimestre 2015. L’idée est de transférer votre personnalité et vos comportements à un robot domestique, de votre vivant ou post mortem.

Pour poursuivre, voir ce reportage de france 2 sur le sujet

Nouveau patron pour Twitter France : Damien Viel

Damien Vieil a été nommé jeudi dernier à la direction de Twitter France. Il prendra officiellement son poste en octobre prochain. Sa mission à la tête des activités commerciales françaises de Twitter est d’aider la plateforme à gagner en audience, avec le développement de la publicité en ligne et la vidéo, sans oublier la monétisation des produits.
C’est indéniablement son expérience en marketing et un solide carnet d’adresses auprès de potentiels annonceurs qui ont pesé dans la balance. Agé de 41 ans, l’ancien élève de l’ESSEC a fait ses premières armes chez L’Oréal en 1998, puis brièvement chez Alain Afflelou en 2005, avant de rejoindre le parfumeur Marionnaud, chez qui il restera deux ans. Son parcours commercial en qualité de directeur de l’agence publicitaire Carat France, puis de directeur adjoint de M6 publicité, lui a permis de prendre la tête en 2011, du service des ventes de YouTube, pour l’Europe du Sud, l’Afrique et le Moyen-Orient.

damien-viel-twitter
En tout état de cause, ce n’est pas pour son profil de Twitto que Damien Vieil a été choisi ! En effet, son compte ouvert depuis six ans n’affichait jusqu’à sa récente nomination que 31 tweets et 54 followers. Qu’à cela ne tienne ! Le 32e tweet de Damien Vieil ce jeudi 16 juillet à 18h01 aura été le bon ! Le lendemain, il comptait déjà plus de 2300 followers.

A la tête d’une équipe d’une trentaine de personnes, cet expert en publicité et vidéo devra assurer la visibilité de la plateforme sociale, tout en relevant les défis en matière de régulation des contenus, de protection de la vie privée ou de fiscalité. 
La feuille de route du nouveau capitaine de Twitter France sera d’autant moins aisée à remplir dans le contexte de turbulences que traverse actuellement Twitter. La société perd du terrain face à Facebook et se fait distancer par Snapchat et Instagram. La tendance est clairement au ralentissement : au premier trimestre 2015, Twitter affichait péniblement 302 millions d’utilisateurs. Ce palier aurait dû être atteint, selon ses propres prévisions, en 2014. 
Mais le réseau social ne semble pas avoir dit son dernier mot. A l’instar de Google, Twitter a récemment renforcé les paramètres de sécurité sur les comptes et largement communiqué sur cette nouvelle fonction :

Dans le même temps, elle cherche toujours un successeur à Dick Costolo, évincé le 11 juin dernier par les actionnaires. D’importants changements sont encore à intervenir si l’entreprise veut contrer Facebook.
Damien Vieil, quant à lui, remplace Olivier Gonzalez, parti fin janvier après 18 mois passés à ce poste. La filiale française de Twitter, ouverte depuis 2012 et dont le siège est dans le 2e arrondissement de Paris, continue de recruter.Damien Vieil @ TwitterFrance
Damien Vieil a été nommé jeudi dernier à la direction de Twitter France. Il prendra officiellement son poste en octobre prochain. Sa mission à la tête des activités commerciales françaises de Twitter est d’aider la plateforme à gagner en audience, avec le développement de la publicité en ligne et la vidéo, sans oublier la monétisation des produits.
C’est indéniablement son expérience en marketing et un solide carnet d’adresses auprès de potentiels annonceurs qui ont pesé dans la balance. Agé de 41 ans, l’ancien élève de l’ESSEC a fait ses premières armes chez L’Oréal en 1998, puis brièvement chez Alain Afflelou en 2005, avant de rejoindre le parfumeur Marionnaud, chez qui il restera deux ans. Son parcours commercial en qualité de directeur de l’agence publicitaire Carat France, puis de directeur adjoint de M6 publicité, lui a permis de prendre la tête en 2011, du service des ventes de YouTube, pour l’Europe du Sud, l’Afrique et le Moyen-Orient.
En tout état de cause, ce n’est pas pour son profil de Twitto que Damien Vieil a été choisi ! En effet, son compte ouvert depuis six ans n’affichait jusqu’à sa récente nomination que 31 tweets et 54 followers. Qu’à cela ne tienne ! Le 32e tweet de Damien Vieil ce jeudi 16 juillet à 18h01 aura été le bon ! Le lendemain, il comptait déjà plus de 2300 followers.

A la tête d’une équipe d’une trentaine de personnes, cet expert en publicité et vidéo devra assurer la visibilité de la plateforme sociale, tout en relevant les défis en matière de régulation des contenus, de protection de la vie privée ou de fiscalité. 
La feuille de route du nouveau capitaine de Twitter France sera d’autant moins aisée à remplir dans le contexte de turbulences que traverse actuellement Twitter. La société perd du terrain face à Facebook et se fait distancer par Snapchat et Instagram. La tendance est clairement au ralentissement : au premier trimestre 2015, Twitter affichait péniblement 302 millions d’utilisateurs. Ce palier aurait dû être atteint, selon ses propres prévisions, en 2014. 
Mais le réseau social ne semble pas avoir dit son dernier mot. A l’instar de Google, Twitter a récemment renforcé les paramètres de sécurité sur les comptes et largement communiqué sur cette nouvelle fonction :

Dans le même temps, elle cherche toujours un successeur à Dick Costolo, évincé le 11 juin dernier par les actionnaires. D’importants changements sont encore à intervenir si l’entreprise veut contrer Facebook.
Damien Vieil, quant à lui, remplace Olivier Gonzalez, parti fin janvier après 18 mois passés à ce poste. La filiale française de Twitter, ouverte depuis 2012 et dont le siège est dans le 2e arrondissement de Paris, continue de recruter.

Le community manager : Un métier au multiples facettes

Le rôle principal du community manager est de gérer et animer une communauté d’internautes qui partagent des centre d’intérêts au sein d’une plateforme web, le plus souvent un réseau social : Facebook, Twitter, Google+, Forums … . Il constitue donc l’interface de communication entre la plateforme web et les cibles de celle-ci. Ce maître de la communication a une fonction transversale qui couvre de multiples facettes, allant des relations publiques à la gestion évènementielle, en passant par la visibilité sur les réseaux sociaux et la création de contenus. Pour son activité, il utilise une large variété d’outils en ligne qui vont lui permettre de tisser et entretenir une page Facebook, afin de lui faire gagner plus de Likes, construire, promouvoir ou consolider un service, un produit, une marque ou une entreprise. C’est un métier dont l’exercice requiert un certain nombre d’aptitudes techniques et qualités personnelles

 

 

Les principales missions du community manager

1. La Création de contenu : écriture d’articles et de lettres d’information, ainsi que de contenus médias.

2. Le Marketing social : création, gestion et promotion de la visibilité à travers les blogs et les réseaux sociaux ou plateformes communautaire : Obtenir plus de Likes pour l’entreprise.

3. La Gestion d’évènements : planification et organisation d’évènements communautaires en ligne.

4. Les Relations publiques sur le web : organisation et exécution des campagnes médiatiques, réponses aux sollicitations des médias et journalistes, partage sur la toile les avis de la communauté qu’il gère.

5. La Relation clientèle : le community manager est souvent responsable de l’assistance clientèle en répondant aux préoccupations de celle-ci par courrier électronique ou à travers les médias sociaux, mais aussi par le biais de forums de retour d’information en ligne comme les pages de « Get Satisfaction »

6. La Stratégie de communication et de marketing : il participe à l’élaboration de la stratégie de communication et de marketing sur le web, et est chargé de sa correcte mise en œuvre.

7. Le Pilotage de la politique de communication web : à l’aide d’outils analytiques et de mesure, tels que Google Analytics et des tableaux de bords, il pilote l’activité de communication en recueillant et analysant des statistiques. Il peut également mettre en œuvre des tests et sondages.

8. Le Développement commercial : En fonction des entités, le community manager peut être chargé du développement commercial et de la promotion des ventes, d’acheter des likes facebook via réseau publicitaire …

community-manager-facebook

 

Les qualités nécessaires à un Community manager

Pour être community manager, certaines qualités personnelles sont nécessaires:

1. Avoir une personnalité engageant et être doté d’un très bon relationnel.

2. Avoir une très grande connaissance du fonctionnement des différents réseaux sociaux et plateformes communautaires.

3. Etre réellement passionné par les échanges d’informations, ainsi que les nouvelles technologies de l’information et Internet.

4. Etre capable de travailler sous pression en gérant une large quantité d’informations en temps réel.

5. Pouvoir travailler en dehors des heures conventionnelles.

6. Avoir l’esprit communautaire.

7. Aimer effectuer des recherches.

 

Les compétences techniques nécessaires

Le Community management est une activité technique. Les compétences suivantes sont donc indispensables:

1. Avoir des compétences dans la rédaction de contenu.

2. Maitriser les nouvelles technologies de l’information et Internet – Facebook, twitter, google plus .. ne doivent avoir aucun secret pour lui

3. Avoir un minimum de connaissances techniques dans le design de site ainsi que dans l’insertion de médias dans les pages web, réseaux sociaux …

4. Connaissances techniques dans les langages de programmation web.

5. Une expérience notable dans les relations publiques ou dans le journalisme serait un atout.

6. Maîtrise indispensable de l’anglais.

 

Les formations requises pour le recrutement de community manager

La plupart des Community managers qui exercent n’ont pas suivis de formations spécifiques. Mais depuis quelques années, des cursus de formations dédiés au Community management existent au sein de différentes écoles de communication. Toutefois, un diplôme supérieur en communication ou en journalisme peut permettre de tenir un rôle de community manager.

Comme diplômes de plus en plus requis pour exercer en tant que Community Manager, on a :

1. DUT en Community Management.

2. Licence ou Masters en communication

3. Licence en Marketing

4. Diplôme en journalisme.

5. Licence en conception et design web.